35h.

exposition du vendredi 17 dÈcembre 13h00 au samedi 18 dÈcembre 2004 minuit (sans interruption) aux Laboratoires d'Aubervilliers

 

35h. ou une exposition pensÈe non plus en termes de mise en perspective d'un espace dÈdiÈ ý l'art mais comme une zone d'essai temporaire.

Le programme des 35h. peut Ítre apprÈhendÈ selon diffÈrents axes. Il s'agit dans un premier temps d'une prise de position face ý diffÈrents modËles d'exposition dans le contexte actuel de l'art. En proposant une mise en exergue des dispositifs qui constituent habituellement l'exposition, les 35h. soulignent un format de monstration, le questionnent et le mettent Èventuellement ý l'Èpreuve ý travers diffÈrentes propositions et enchaÓnements d'accrochage. PlutÙt qu'une exposition illustrative, ce projet fonctionne, d'une part, sur une temporalitÈ courte qui en restreint davantage le cadre, et de l'autre, sur des thÈmatiques exacerbÈes relatives ý la problÈmatique du temps de travail et du temps de loisir.

La finalitÈ de cette entreprise est de questionner ý la fois les limites de l'exposition et les statuts de l'artiste, du "travailleur culturel" et du visiteur tels qu'ils se profilent dans la sociÈtÈ de consommation contemporaine. Le projet tente de cristalliser la fonction de chacun dans un temps Èprouvant de 35 heures continues. Le titre fonctionne Ègalement comme une limite temporelle : en transposant l'exposition dans cette unitÈ salariale, l'artiste, l'institution et le visiteur Ètablissent un accord ý durÈe dÈterminÈe dont les conventions interagissent en questionnant la linÈaritÈ de toute exposition, l'activitÈ/passivitÈ du regardeur et le temps de vision propre ý l'úuvre.

Soumise ý une pluralitÈ de propositions artistiques, rÈalisÈes ou in progress, l'exposition est basÈe sur le corpus d'un spicilËge constituÈ ý l'occasion et prÈsentÈ tout au long de l'exposition sous la forme d'une rÈserve rendue visible, accueillant le visiteur dans l'espace des Laboratoires. Cette derniËre matÈrialise la potentialitÈ infinie des accrochages possibles, avec un dÈsir certain de mettre en avant ce qui est gÈnÈralement sous-entendu et constitue les "outils" de fabrication d'une exposition. La rÈserve est ainsi constituÈe de prËs de cent úuvres recouvrant diffÈrents mÈdiums.

¿ partir de cette rÈserve, le Bureau a mis en place un refrain, comme base de travail et comme repËre rÈitÈrÈ durant les diffÈrentes propositions des 35h. Ce refrain ponctue des phrases distinctes qui se rapprochent, infirment ou confirment celui-ci comme un repositionnement aprËs chaque proposition thÈmatique : tour ý tour le travail, la consommation, l'abstraction, la nature et le loisir. Ces phrases dÈtiennent leurs propres discours, protocoles d'accrochage et partis pris ý l'Ègard du refrain.

S'appuyant sur des notions de mouvement, de rupture, de devenir, d'arrÍt, d'apparition et de disparition, la disposition modulÈe - diffÈrÈe - des piËces via l'accrochage, l'installation, la performance, la projection, la dÈgradation et le dÈcrochage, entraÓne un dÈbordement des limites spatiales du lieu, crÈant ainsi un rythme mÈcanique de l'exposition.

 

Les Laboratoires d'Aubervilliers
41 rue LÈcuyer
93300 Aubervilliers
tÈl + 33 (0)1 53 56 15 90
fax + 33 (0)1 53 56 15 99
info@leslaboratoires.org
www.leslaboratoires.org

Les Laboratoires d'Aubervilliers sont une association rÈgie par la loi 1901, subventionnÈe par la Ville d'Aubervilliers, le Conseil gÈnÈral de la Seine-Saint-Denis, le Conseil RÈgional d'‘le-de-France, le MinistËre de la Culture et de la Communication (Direction RÈgionale des Affaires Culturelles d'‘le-de-France), avec le concours de la Caisse des dÈpÙts et consignations et de l'Union EuropÈenne / Fonds EuropÈen de DÈveloppement RÈgional (FEDER).

Tarif unique valable pour toute la durÈe de l'exposition : 3 euros

Service de navette gratuit assurÈ entre Aubervilliers et Ch’telet dans la nuit de vendredi ý samedi.

ApÈritif de 19h00 ý 21h00 vendredi et samedi